TRAITEMENT HUMIDITÉ

Notre région, la Nouvelle-Aquitaine affiche une pluviométrie moyenne importante (dans le TOP5 des régions). Il n’est donc pas surprenant que vous soyez fréquemment confrontés à des problèmes d’humidité au sein même de votre logement…
Que ce soit en raison d’un souci de ventilation, d’infiltration d’eau ou de remontées capillaires, les risques liés à un taux d’humidité trop important (+ de 65%) sont nombreux, aussi bien pour la santé que pour la durabilité de votre logement en lui-même.

ZOOM
SUR LES PROBLÈMES D’HUMIDITÉ

S’il fait bon vivre dans notre Sud Ouest et dans nos départements des Landes, Pyrénées Atlantiques, Gironde ou encore le Gers, notre région avec son climat océanique connaît une forte pluviométrie et des taux d’humidité importants.
Dans une maison, le confort est assuré si le taux d‘humidité est compris entre 50 et 60%.
Si dans un foyer, il dépasse les 65%, le taux d’hygrométrie devient problématique et on parle alors de maison « humide » avec des conséquences importantes et néfastes en terme de bien-être, de santé et d’entretien de l’habitat.

Les causes de problèmes d’humidité peuvent être multiples :

  • La mauvaise ventilation : les maisons ou encore les immeubles qui ont été construits ces dernières années ont privilégié la lutte contre les déperditions de chaleur et une isolation compacte, au détriment de la ventilation des bâtis augmentant ainsi les risques d’humidité.
    Il est important, pour limiter l’humidité, de veiller à bien aérer son habitat, à la fois naturellement et avec l’aide de la VMC – Ventilation Mécanique Contrôlée – qu’il s’agisse de VMC simple, de VMR (ventilation mécanique répartie) ou VMI (ventilation mécanique par insufflation).
  • Les infiltrations d’eau : Elles peuvent survenir au niveau des murs (extérieurs), des canalisations, de la toiture ou encore des menuiseries extérieurs (fenêtres, portes etc.). La pénétration d’eaux de pluie dans les parois d’un bâtiment peut être causée par une simple gouttière bouchée, une fissure dans un mur, des joints défectueux ou encore des problèmes de porosité des matériaux.
  • L’humidité du sol : Il n’est pas rare que les problèmes d’humidité d’un logement proviennent de l’humidité excessive du sous-sol, due à une mauvaise évacuation de l’eau de pluie par exemple. L’humidité de la maison peut alors être due à la pression hydrostatique (infiltration d’eau sous l’effet de la pression du sol contre les fondations) ou encore aux remontées capillaires (remontée d’eau dans les murs par capillarités).

DÉGÂTS CAUSÉS

ET COMMENT LES REPÉRER

Les risques liés à l’humidité sont nombreux.

Une maison dite humide va être le terrain de développement de nombreux problèmes : moisissures sur les murs et au niveau des joints, apparition de champignons tels que la mérule, pourrissement ou dégradation des matériaux organiques (bois, pierre etc.), développement de bactéries etc.
L’humidité est non seulement un danger pour la maison mais aussi pour la santé ! Elle favorise le développement d’allergies, peut entraîner des problèmes respiratoires (asthme, bronchite etc.) notamment dans le cas de présence de champignons…

Identifier les problèmes d’humidité d’un logement et l’origine de ce dérèglement est souvent difficile et techniquement compliqué, surtout si les causes sont liées à des infiltrations d’eau, à la pression hydrostatique ou encore à des remontées capillaires.

En effet, ces phénomènes sont bien souvent invisibles dans un premier temps. L’apparition des premiers signes extérieurs et visibles d’alerte témoigne que le problème est à un stade plus avancé et de la nécessité d’une intervention de plus grande ampleur…

Vous devez vous inquiéter d’un problème d’humidité au sein de votre foyer, si vous observez :

  • Une condensation présente sur les murs et les fenêtres est l’un des signes les plus facilement repérables témoignant d’un défaut de ventilation et donc d’un risque d’augmentation du taux d’humidité;
  • Des défauts au niveau des murs : peintures cloquées ou encore papier-peint décollé sont très souvent les signes annonciateurs d’un problème de remontées capillaires;
  • L’apparition d’une frange d’humidité, c’est à dire d’une barrière horizontale d’humidité sur toute la longueur du mur;
  • La présence de salpêtre – littéralement « sel de pierre » – qui est visible sous la forme d’un dépôt blanchâtre généralement situé à la base des murs. Le salpêtre, symptôme particulièrement courant de problèmes de remontées capillaires et d’une mauvaise ventilation, se dépose sur les murs intérieurs et peut entraîner le décollement des plâtres et enduits mais également la réduction des pierres à l’état de poudre.

NOS
SOLUTIONS

Avant de débuter un quelconque traitement, nos techniciens-conseils effectuent un diagnostic complet et précis afin de déterminer l’origine exacte de vos problèmes d’humidité.

Durant cette étude, nous nous efforçons de passer en revue l’ensemble de la maison afin de repérer la moindre faiblesse et indice de fuites, d’infiltrations ou de remontées capillaires, Nous mettons par la suite en place un plan d’actions techniques sur mesure destinées à éradiquer durablement vos problèmes d’humidité observés et leurs sources et faisons un point conseil sur votre système de ventilation.

Ce process est indispensable pour vous garantir un traitement efficace et rapide de vos problèmes d’humidité !

Un suivi post-intervention accompagne obligatoirement nos interventions pour vous assurer l’efficacité durable de nos actions.

Traitement des remontées capillaires

Il existe 2 solutions pour traiter définitivement le problème de remontées capillaires : l’injection de résine et l’électro-osmose (passive ou active)

  • L’injection de résine hydrophobe est réalisée après le nettoyage des murs. A l’aide d’un équipement basse pression pourvu d’un compteur de passage, cette solution garantit une répartition uniforme de l’hydrofuge et la création d’une zone homogène et continue bloquant l’humidité ascensionnelle. Cette résine hydrophobe permet ainsi de créer une barrière efficace contre les remontées d’eau par capillarité dans les murs.
  • Traitement par électro-osmose (Stoprise). 
Pour viser un assèchement total des murs, nous proposons la technique de l’inverseur de polarité : l’électro-osmose (passive ou active). Cette solution consiste à modifier le sens de migration de l’eau en inversant la polarité naturelle sol-mur. Elle permet de traiter définitivement ce problème d’humidité.

Dans le même temps que le traitement curatif de vos problèmes d’humidité, nous vous informons sur des points pratiques afin d’améliorer la ventilation de votre habitat et donc de limiter les risques d’humidité.

Nous proposons des solutions complémentaires, parfaitement efficaces et adaptées, avec la mise en place d’un traitement de la condensation par Ventilation Mécanique par Insufflation (VMI). La VMI supprime définitivement les problèmes de condensation et la pollution intérieure qui l’accompagne. En insufflant de l’air extérieur filtré (débarrassé des particules fines, des pollens etc.), préchauffé en un seul point dans votre logement, la VMI crée une légère surpression qui permet une ventilation de tous les volumes : disparition totale de toutes les nuisances liées à la condensation (moisissures, buée, ruissellement, odeurs…).

Vous suspectez la présence d’insectes xylophages, de champignons ou d’humidité ? Vous souhaitez isoler ou protéger votre maison ?