Les mérules, ces champignons qui rongent votre habitat

29 juillet 2020

Vous commencez à apercevoir des taches brunes ou blanchâtres sur vos charpentes, escaliers ou autres boiseries ? Vous avez détecté des déformations ou effritements sur certaines structures ?

Ces détériorations ne sont jamais bon signe pour votre habitat… Elles cachent généralement la présence d’un champignon à ne pas prendre à la légère : la mérule. Comment la reconnaître, la traiter et comment prévenir son apparition ? Zoom sur ce fléau redoutable.

Quel est ce champignon qui attaque le bois de votre maison ?

La mérule est un champignon lignivore, ce qui signifie qu’il se nourrit du bois. Elle a la particularité de se développer de manière très discrète et n’est souvent détectée que tardivement.  Ce champignon qui attaque le bois a très mauvaise réputation car il peut faire des ravages dans votre maison : boursouflures, effritements, gondolements et autres déformations sont sa spécialité. 

Comment se développe-t-elle ? La mérule apparaît dans des espaces peu entretenus voire insalubres. Elle se propage dans un environnement obscur et humide et apprécie la chaleur, le manque de ventilation et d’aération. Pour en avoir le coeur net, la meilleure solution reste de faire appel à une entreprise spécialisée qui pourra établir un diagnostic clair. 

Ce champignon de bois de maison est non seulement un danger pour votre habitat mais il l’est également pour la santé de vos proches (enfants et personnes fragiles tout particulièrement) car il est signe d’un intérieur humide et mal ventilé, ce qui peut déclencher des allergies et causer des troubles respiratoires.

Comment reconnaître la mérule, ce champignon qui dévore le bois ?

Taches et filaments blancs à l’aspect cotonneux, taches marron, pourritures, fentes et fissures cubiques dans le bois de votre maison, c’est ainsi que l’on reconnaît ce terrible destructeur. Sa forte odeur est également un signe qui doit vous mettre la puce à l’oreille.

Une fois identifiée, il faut réagir rapidement et mettre en place un sérieux plan d’éradication ! En effet, la mérule peut mener à l’effondrement de certaines structures. Après s’être nourrie du bois, elle peut également passer à travers vos murs en ciment, fils électriques et équipements en plastique pour s’en prendre à d’autres boiseries. Elle entraîne généralement de lourds travaux qui vous obligent à quitter la zone infestée. Un vrai désastre pour votre habitat… et votre budget ! 

Mérule - taches et filaments

Quel traitement pour éradiquer ce champignon de bois de maison ?

Vous avez décidé d’agir face à ce champignon ? Vous avez raison, mais prenez garde aux idées reçues ! La javel ou l’ammoniaque n’y feront rien, bien au contraire… Pour éliminer durablement ce champignon tenace, la méthode la plus sûre est de faire appel à un professionnel qui pourra identifier les causes de son apparition, constater l’étendue du problème et vous proposer une solution adaptée et surtout performante pour l’éradiquer durablement.

Comment prévenir l’apparition des mérules ?

Il est nécessaire de rester vigilant pour éviter que ce champignon destructeur voie le jour. Pour cela :

  1. Équipez-vous d’un système de ventilation efficace dans toutes les pièces de votre maison, et particulièrement dans celles qui sont exposées à l’humidité.
  2. Ne laissez aucune fuite ou infiltration d’eau pointer le bout de son nez.
  3. Évitez de stocker du bois dans des espaces humides et clos.
  4. Traitez votre bois de manière adaptée, de nombreuses solutions existent : drainage, cuvelage, assèchement des murs, etc.

Vous avez désormais toutes les clés pour éviter l’apparition de la mérule dans votre intérieur. Si celle-ci est déjà présente, prenez contact sans plus attendre avec un professionnel qualifié comme ESBH, entreprise locale spécialisée depuis plus de 20 ans dans la protection, la préservation et la valorisation de l’habitat.

Avec ses 7 agences proches de chez vous, ESBH est une référence professionnelle reconnue pour la qualité de ses expertises dans le traitement des bois et des termites, l’isolation thermique et l’étanchéité, le traitement de l’humidité et l’entretien des toitures et façades.